Historique

Historique du festival de toutes les Musiques à Montjavoult :

Musicavoult

Musicavoult est une manifestation musicale annuelle qui a lieu le 2ème week-end du mois de juin à Montjavoult depuis 1998.

En 1998, le président de l’association « Sports et Loisirs », Monsieur Mercier, a proposé qu’on organise un festival de rock à Montjavoult, le village le plus haut du plateau d’Ile de France : Autrefois, il y avait un festival de rock à Montagny, l’organisateur Monsieur Eric Salley s'étant installé à Gisors, il y avait donc la possibilité de reprendre le flambeau.

Très enthousiastes Pascal et Laura Catry, ainsi que les autres membres du bureau ont accepté à condition que la musique classique y ait sa place aussi : et en avant pour un festival de toutes les musiques !

 

Objectifs :

 

- Rencontres tous azimuts de musiciens amateurs et professionnels

- Concerts accessibles à tous, petits prix ou gratuits

- Rencontres conviviales des villageois

- Faire connaître notre beau village et ses musiciens locaux

- Poésie et beauté, joie et ouverture

 

De 1998 à 2000

 

La partie « classique » dans l’église l’après-midi :

Laura Catry chantait depuis quelques mois dans le chœur Carpe Diem de Sannois, dirigé par Alain Palma. C’est avec élan que ce chœur accepta de participer à notre fête de village. Claude Baudry Facteur de piano à Us loua un piano à queue et ainsi participa à la réussite de la première édition. Cette année-là, ainsi que les 2 années suivantes la participation bénévole du chœur Carpe Diem a permis l’équilibre de la trésorerie.

Carpe Diem de Sannois est au programme de Musicavoult presque tous les ans et a interprété le grand répertoire : « Requiem » de Mozart en 1999, « Requiem » de Fauré (à Boury) en 2001, « Messe du Couronnement » de Mozart et en 2007 « Stabat Mater » de Pergolèse, par le chœur de jeunes filles, moment inoubliable.

La partie rock le soir dans la cour de l’école : Monsieur Fagot prêtait une remorque pour en faire une scène et les groupes de jeunes musiciens étaient recrutés à l’atelier de rock de Gisors ou alors, parmi nos connaissances et amis : 4 ou 5 groupes au programme pour des sessions de 20 à 30 minutes.

Les moments inoubliables : en 1999 : la cour de l'école pleine de monde, le groupe de rap et la chanteuse Melaaz : « Montjavoult es-tu là ? », les singes, le duo de guitare complètement fou, allumant des feu d’artifice au manche de leurs instruments et s’exclamant : « Nous sommes venus vous libérer des aliens ! »…ils nous ont dit en partant : « Nous espérons avoir été utiles. »

 

L’an 2000 !

 

On quitte la cour de l’école pour se faire un concert genre Woodstock dans le champs magnifique derrière l’église : scène immense et couverte, service d’ordre en noir…à 22 heures il se met à pleuvoir, à 22h15 tout le public (50 personnes) est parti et il reste encore 2 groupes à passer. L’un part et se fait payer (c’était dans le contrat), l’autre, Blue Jean Blues reste et joue comme si une foule de 1000 personnes l’écoutait. Un délire ! Et nous les organisateurs, nous étions sur la scène avec eux pour se protéger de la pluie, le top.

A Gisors, il y avait le festival de Rock dans la cour du château; à Parnes, il y avait un festival de jazz dans l'église.

 

En 2001

 

Révolution dans l’association : « Sports et Loisirs » devient « le Bonheur dans le Pré »

Changement de statuts : Le bureau devient « comité de coordination » avec direction collégiale : nous ne voulons pas de président et nous défendons les valeurs « Liberté, Egalité, Fraternité ». Mireille Bessaa est notre nouvelle trésorière, Jacques Dissard s'occupe de la conception des affiches.

Musicavoult reprend de plus belle avec sa partie classique l’après-midi : Nous devons changer d’église car nous apprenons le jour même que « la nôtre » n’est pas disponible et partons à Boury.

Le Rock a bien lieu le soir dans la cour de l’école avec un groupe de rock celtique qui vient d’Argenteuil : l’Ange Vert. Un programme d’1h30, magnifique. 30 personnes pour écouter ce bijoux du rock. C’est à cette occasion que nous rencontrons M. et Mme Pellet. Madame deviendra, plus tard, notre associée. Ce soir là, il pleut partout sauf sur les hauteurs de Montjavoult mais des maisons de Valécourt sont inondées.

 

En 2002

 

Période de réflexion pour Musicavoult... Stop ou encore? En tout cas l’équipe de l’asso n’a plus envie de finir le samedi soir à la buvette «  façon glaçon sur pattes ».

Laura Catry rencontre le quatuor à cordes de renom le Quatuor Elysée.

Les quatre musiciens acceptent très amicalement de donner un concert le samedi après-midi.

Le Petit Chœur de Montjavoult ouvre le concert. C’est un chœur qui est né en 2001 à l’initiative de parents d’élèves de Boury et de Montjavoult afin de se produire lors de la fête de fin d’année de l’école de leurs enfants ; Ils ont fait appel à Laura pour les diriger, ils sont 19 chanteurs à continuer en 2002. A la sortie de l’église : Chansons accompagnées de l’orgue de Barbarie, d’un p’tit punch et d’une sangria faite maison par Mireille Bessaa.

Le quatuor nous encourage à continuer : Ces musiciens professionnels nous affirment que l’acoustique de notre église est excellente, que notre accueil est chaleureux, que notre organisation est expérimentée, que le site est fabuleux…

Rien de tel pour nous gonfler à bloc pour les années suivantes.

 

Depuis 2003

 

- Les frites, c’est fini. Laurence Pellet rentre dans la danse et propose un dîner magistral pour 100 personnes, le samedi soir : un plat indien dans la thématique du concert qui le suit « Shéhérazade » de Ravel et autres Mélodies Françaises.

Désormais, unité de lieu et de temps : le samedi sur la place de l’église. Cette place est un lieu à vivre, un espace ouvert et rayonnant.

Nouveauté au programme: La fanfare, Sylvie Châtelain de Lattainville est notre référente.

Remarquons au passage que depuis 2003 nous n'avons plus souffert de la pluie lors de Musicavoult!

 

En 2004 - 2006

Rencontre avec le pianiste jazz et facteur de piano : Nicolas Dumas (http://www.lespianosduvexin.fr/)

Collaboration musicale, puis technique et scénique. A partir de 2004, c’est Dumas Pianos qui nous fournit les pianos du festival.

Plus disponible grâce à son congé parental, Laura propose aux élèves de l’école primaire de Montjavoult une préparation à l’écoute des concerts ainsi qu’à la rencontre avec les musiciens :

En 2004 : les enfants ont chanté « Je suis le joyeux oiseleur » extrait de « La Flûte Enchantée » de Mozart avec le quintet à vent professionnel « Concert Impromptu », puis avec le chœur Carpe Diem « Chantez-moi la mer » ;

En 2005 chant médiéval préparé avec Hélène Decarpignies et chanté avec le trio féminin Mora Voci

Puis en 2006 « J’ai perdu mon Eurydice » extrait de l’opéra de Gluck, «  Orphée et Eurydice » avec le quatuor à corde Oknos Quartet.

 

En 2004, nos subventions du Conseil Général sont réduites : elles passent de 3 000 euros à 700 euros seulement !

Pour l’année 2005 nous n’avons plus aucun fond de départ sauf la subvention de 700€ donnée par la mairie. C’est ainsi que Jacques Dissard conçoit l’idée d’un Gala de Soutien à Musicavoult. Nous avons dans notre comité de fines cuisinières, des organisatrices précises, des décoratrices inégalables : Pascale Gouablin et Valérie Vaudeleau, des « Bourycottes » de la chorale s’engagent à fond dans ce projet auprès de Mireille Bessaa et Laurence Pellet.

La réussite de ce gala nous a conduit à le renouveler, au mois de février les années suivantes, le transformant en « Dîner-concert » à thème exotique, événement à part entière de l'association « Le Bonheur dans le pré ».

 

En 2007

10ème anniversaire de Musicavoult : 2 jours de programme et désormais cette formule est adoptée !

Depuis 10 ans, c'est toujours le même imprimeur qui nous soutien: Monsieur Dumarcel!

Tout le monde est là au complet :

-Le Petit Chœur Palpitant s’est amplifié, depuis qu’une partie du chœur de Boubiers l’a rejoint en septembre : maintenant elle est composée de 35 chanteurs, bon pied, bon œil, belle voix. Coup de mains, coup de cœur, ça dépote. Il chante pour la première fois un programme complet de ¾ d’heure: la Saga de Nicolas le Vexinois, texte écrit par Hervé Duetthe.

-Le Dumas Jazz Band : Nicolas joue sur le Zingopiano (piano Dumas-Catry)

-Carpe Diem ne manque pas à l’appel

Un manque: Les enfants de l’école de Boury-Montjavoult!

En 2008, le 14 et 15 juin, nous réparerons cela.

 

 En 2008

 

Nouveauté: on marie la musique à la danse, au théâtre et à la peinture.

Retour du rock dans notre programmation avec de très jeunes musiciens: Cone Head de Clery en Vexin, auteurs et compositeurs de leurs morceaux et les Dymplex de Gisors qui font des reprises

Moment marquant: La Quincaille vient de commencer son spectacle sur la place de l'Eglise entourée d'un public nombreux allongé dans l'herbe quand une pluie froide se met à tomber!

Chacun va se réfugier sous les tilleuls en bordant la place attendant l'arrêt de l'ondée...qui s'attarde.

On prononce: "Tous dans l'église!" ; aussitôt dit aussitôt fait. L'église se remplit dans les minutes qui suivent comme jamais on l'avait vue. Les 4 artistes de La Quincaille reprennent alors leur prestation sous nos yeux ébahis: leur spectacle semblait avoir été écrit pour être donné dans cette église!

 

En 2009

 

Création du site internet de l'association: bonheurdanslepre.e-monsite.com par votre dévouée serviteur, Gaëlle André, de Montagny en Vexin, proposition acceptée lors de l'Assemblée Générale du 13 janvier 2009.

Cette année, le festival sera ouvert par le duo Les Voleurs de Poulpes. Le contrebassiniste (non, il n'y a pas de faute) nous fait l'honneur d'être un Montjovicien du hameau de Valécourt. Il a de très bonnes fréquentations, puisqu'il fait partie du Gee Jazz Band, dans lequel joue également Nicolas Dumas.

Et une surprise vous attend à la sortie de l'église Samedi 13 au soir.

La nouveauté cette année, c'est le bilinguisme français oralisé et la langue des signes française (LSF): depuis 4 ans, sont organisés à Montjavoult des cours hebdomadaires de langue des signes; ce cours a intéressé une vingtaine de personnes. D'autre part, les élèves de l'école de Montjavoult et de Boury ont reçu une sensibilisation à la LSF depuis le mois de Mars.

Point commun entre les amateurs de musique et les enfants du silence: ils ont tous deux quelque chose entre les oreilles!

3 votes. Moyenne 1.33 sur 5.

Commentaires (1)

1. le fur maryse 28/08/2011

merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×